Le public soutient une nouvelle approche pour réduire la consommation de cigarettes

01 Oct 2021
Une enquête nationale menée par gfs.bern pour Philip Morris Switzerland Sàrl suggère que le public approuve le fait que les décideurs politiques devraient considérer le rôle que peuvent jouer les produits sans fumée dans la réduction des risques liés au tabac.
Bird’s-eye view of people walking by fountain

On observe un grand intérêt du public pour les nouvelles approches visant à réduire le préjudice causé par la cigarette à la société, selon une enquête suisse commandée par Philip Morris Switzerland Sàrl.

L’enquête indépendante* à laquelle ont participé 1’373 adultes à travers le pays a été menée par l’institut de sondage gfs.bern en mai 2021. Elle explore les attitudes concernant le rôle des alternatives sans fumée, ainsi que les attentes envers les gouvernements et l’industrie.

Lorsque les participants à l’enquête ont été interrogés sur l’importance des défis majeurs auxquels est confronté le monde actuel, ils ont placé en premier la qualité et le caractère abordable des soins de santé pour tous, à égalité avec l’amélioration de l’économie, et ils ont exprimé leur soutien continu aux gouvernements dans la recherche de nouvelles approches visant à réduire la prévalence de la cigarette.

«Les produits sans fumée peuvent jouer un rôle important dans la réduction du  taux de la consommation de cigarettes», a déclaré Dominique Leroux, CEO de Philip Morris Suisse. «Avec un encouragement réglementaire approprié, le soutien de la société civile et la pleine intégration de la science, je suis persuadé qu’il sera possible de répondre à l’appel du public et de mettre un terme aux ventes de cigarettes dans de nombreux pays en l’espace d’une quinzaine d’années.»

Les participants à l’enquête ont déclaré entre autres que:

Les fumeurs adultes qui autrement continueraient de fumer devraient avoir accès à des informations précises sur les alternatives sans fumée pour lesquelles il est scientifiquement prouvé qu’elles sont de meilleures alternatives à la cigarette (77%).

Les gouvernements ne devraient pas limiter l'accès des fumeurs adultes aux informations scientifiques sur les meilleures alternatives aux cigarettes (76 %). 

Encourager les hommes et les femmes qui autrement continueraient de fumer des cigarettes à passer une fois pour toutes à des alternatives sans fumée peut complémenter les autres efforts visant à réduire le préjudice causé par la cigarette à la société (69%).

Si les fumeurs adultes décident de franchir le pas, ils veulent que les gouvernements  ainsi que les fabricants leur fournissent des informations factuelles et non trompeuses à propos des alternatives sans fumée (77%).

01.10.21

Résultats du sondage

Téléchargez ici

Photo posed by models. © Getty Images

Le public ne pense pas qu’un surcroît de règlementation et d’imposition puisse permettre de parvenir à un avenir sans fumée

Les stratégies actuelles ne sont pas considérées comme suffisantes selon l’enquête, moins d’un répondant sur cinq pensant qu’un surcroît de réglementation et d’imposition sur les cigarettes suffirait à régler le problème.

Une majorité des personnes interrogées, soit 67%, pensent que ces mesures seules ne permettront pas d’accéder à un avenir sans fumée.

Il est clair que le tabagisme est un problème que la société souhaite trouver une solution, 68% des participants pensant qu’il est important que les gouvernements consacrent du temps et des ressources à la réduction du taux de fumeurs.

Avec un encouragement réglementaire approprié, le soutien de la société civile et la pleine intégration de la science, je suis persuadé qu’il sera possible de répondre à l’appel du public et de mettre un terme aux ventes de cigarettes dans de nombreux pays en l’espace d’une quinzaine d’années.”
Dominique Leroux, CEO Philip Morris Switzerland Sàrl

Oeuvrer ensemble à un avenir sans fumée  

L’enquête a permis de découvrir que la collaboration multilatérale visant à parvenir à un avenir sans fumée recueillait un large soutien du public.

61% des participants supportent largement les entreprises de tabac collaborant avec les gouvernements, avec les responsables de la règlementation et avec les experts en santé publique en vue de garantir que les fumeurs adultes aient accès à de meilleures alternatives et à des informations exactes les concernant. 

Photo posed by models. © Getty Images

La science et la technologie peuvent stimuler les progrès

L’enquête réaffirme l’importance globale de la science et de la technologie.

75% des participants pensent que les gouvernements ont la responsabilité d’adopter les derniers progrès scientifiques et technologiques.

Les participants jugent également (72%) que les gouvernements ont réussi à faire en sorte que la société ait accès aux derniers progrès scientifiques et technologiques.

66% des participants pensent qu’il est par ailleurs important que les entreprises adoptent les dernières découvertes scientifiques et technologiques, 67% d’entre eux étant d’avis qu’elles ont réalisé des progrès dans ce domaine.

Les fausses informations entravent le changement…

Un nombre inquiétant de participants (33%) ont été déconcertés par ce qu’ils avaient vu, lu ou entendu concernant la cigarette électronique ou les produits de tabac chauffé au cours des six derniers mois.

Il est clair que les informations erronées menacent d’entraver le progrès en empêchant les fumeurs adultes qui continueraient autrement de fumer des cigarettes de passer à de meilleures alternatives.

Et cela se traduit dans les résultats de l’enquête, avec une majorité de participants déclarant qu’ils seraient plus susceptibles d’envisager de passer à une alternative sans fumée s’ils avaient accès à des informations claires mettant en lumière la manière dont ces produits se distinguent des cigarettes, ainsi qu’aux données scientifiques pertinentes.

… mais le public caresse l’espoir d’un avenir meilleur

En dépit du soutien du public concernant les nouvelles approches visant à relever les défis importants de la société, 71% des participants restent optimistes quant à la capacité du gouvernement d’intégrer les derniers progrès scientifiques et technologiques.

La capacité d’exploiter l’innovation continuera de jouer un rôle majeur. Si les gouvernements répondent à l’appel du public les enjoignant à inclure les avancées scientifiques et technologiques, nous pourrons parvenir plus rapidement à un avenir meilleur.

S’agissant du tabagisme, la science et la technologie ont permis la création de meilleures alternatives à la cigarette pour les centaines de millions de fumeurs adultes qui continueraient autrement de fumer dans le monde.

Afin d’atteindre plus rapidement un avenir sans fumée, les fumeurs qui autrement continueraient de fumer des cigarettes doivent être autorisés à accéder à des informations exactes sur ces meilleures alternatives qui sont scientifiquement fondées.

*L'enquête en ligne de Philip Morris Suisse a été réalisée par gfs.bern du 18 au 30 mai 2021. Au total, 1373 adultes de la population générale âgés de plus de 21 ans ont participé. Parmi ces derniers, 347 fumeurs adultes ont contribué à la recherche.

Share this article