FAQ
questions fréquentes

Comment sont produits les HEETS ?

 

La production des HEETS, ces sticks de tabac qui sont les consommables du système de tabac chauffé IQOS, est différente et plus complexe que la fabrication des cigarettes conventionnelles. Si l'on utilise les mêmes types de tabac (Virginia, Burley et Oriental) dans les HEETS et dans les cigarettes conventionnelles, la façon dont ce tabac est préparé et traité diffère grandement.

 

en résumé

Pour les HEETS, les feuilles de tabac sont broyées en une poudre fine, puis mélangées et traitées avec quatre ingrédients : eau, glycérine, fibres de cellulose et gomme de guar, pour former une pâte. Cette pâte est étalée très finement puis cuite, ce qui donne des feuilles de tabac que l'on appelle «feuilles coulées» (dit «cast leaf» en anglais). La feuille coulée est ensuite sertie et coupée à la longueur souhaitée pour former le bouchon du tabac dans les HEETS. Ce bouchon du tabac est ensuite combiné avec le tube creux en acétate (agissant comme un tampon entre le bouchon du tabac et le filtre en PLA), le filtre en PLA (principalement utilisé pour refroidir l'aérosol et également pour la filtration) et le filtre de l'embout, qui constituent ensemble le HEET.

HEETS Production Neuchâtel

fabrication des heets - étape par étape

La ligne de mélange et de broyage (BGL pour «Blending and Grinding Line»), où les feuilles de tabac séchées sont transformées et broyées en poudre de tabac, constitue la première étape. Cette étape comporte deux processus de broyage ; tout d'abord, une déchiqueteuse et un broyeur grossier créent une poudre grossière qui est ensuite soigneusement mélangée dans un cône mélangeur. Un broyeur fin broie ensuite le mélange homogène obtenu en une poudre fine.

Lors d'une deuxième étape, la poudre de tabac moulu obtenue à partir de la BGL est mélangée à quatre autres ingrédients pour obtenir une pâte de tabac brunâtre. Les quatre ingrédients ajoutés sont l'eau, la glycérine, des fibres et la gomme de guar. La glycérine est ajoutée pour deux raisons : elle est essentielle à la génération de l'aérosol visible produit lors de la consommation de HEETS et elle protège le tabac contre toute surchauffe. Les fibres ajoutées - des fibres de cellulose d'origine végétale - donnent à la feuille de tabac la solidité requise. Enfin, la gomme de guar ajoutée (une gomme végétale naturelle) agit comme un agent de liaison pour lier tous les éléments entre eux.

La pâte est ensuite coulée sur une bande d'acier et passe par deux séchoirs, ce qui donne une feuille de tabac séchée, appelée «feuille coulée». À l'issue de cette troisième étape, la feuille de tabac coulée est enroulée sur une bobine.

A l'occasion d'une quatrième étape, la bobine est déroulée et introduite dans la sertisseuse de tabac où la feuille coulée est entaillée d'un motif similaire aux lignes de pliage. La feuille coulée et dentelée passe ensuite dans un entonnoir où elle est sertie (c'est-à-dire pressée en petits plis réguliers) puis enveloppée dans une enveloppe extérieure protectrice qui est alors collée pour former une tige de tabac continue.

L'étape suivante consiste à couper le bâtonnet de tabac et à le combiner avec les trois autres parties : le filtre en PLA ondulé, le tube creux en acétate et le filtre en acétate de cellulose (filtre de l'embout) pour former le HEET en tant que produit fini.

Enfin, les HEETS individuels sont triés en deux compartiments de 10 HEETS chacun ; les HEETS sont enveloppés dans du papier blanc avant que les deux compartiments ne soient à leur tour enveloppés dans l'emballage extérieur pour former un paquet final de 20 HEETS.

 

bon à savoir

Un système de gestion de la qualité (QMS pour «Quality Management System») est nécessaire pour documenter le processus de fabrication et garantir que chaque HEET produit et vendu a les mêmes propriétés d'aérosol que les produits utilisés lors des essais cliniques.

 

 

OR partager par e-mail